Help Me – Ten Years After (Live At The Fillmore East)

Ten Years After est un superbe groupe de blues rock des années 60 et 70 à (re)découvrir, quatre musiciens de grand talent au sommet de leur art qui ont connu le succès grâce à la prestation majuscule de I’m Going Home au festival de Woodstock (cf ci-dessous). Mais la chanson que je tiens à vous présenter c’est Help Me, une reprise d’un classique du blues de Sonny Boy Williamson, enregistré lors d’un concert au Fillmore East à New york en 1970. Dans le billet sur Dirge de Death In Vegas, je vous avais parlé de mon amour pour les montées en puissance et bien en voici une. Et pas n’importe laquelle avec ce solo de guitare époustouflant par Alvin Lee, un des meilleurs guitaristes des seventies, un de mes préférés aussi. À écouter sans modération !

 

In The Summertime – Mungo Jerry

Fort occupé ces derniers jours, il y a eu un peu de  laisser-aller dans la tenue du blog mais plus de soucis maintenant : je suis en vacances !

C’est le moment idéal pour une petite chanson rétro qui sent l’été et le sable chaud :

Enjoy the summertime !

 

 

P.S. : J’adore les rouflaquettes de Ray Dorset, le guitariste – chanteur. Trop la classe 70’s !

Nimrodel/The Procession/The White Rider – Camel

Merveilleuse chanson issue de l’album Mirage, complètement planante. En plus elle parle du Seigneur des Anneaux : Nimrodel et Amroth est une histoire contée par un des compagnons de la Communauté de l’Anneau,The White Rider n’est autre que Gandalf revenu des limbes après son combat avec le balrog et devenu Gandalf le Blanc montant son cheval argenté Gripoil (Shadowfax en V.O.). Un petit voyage geek et musical avant de s’endormir, c’est une bonne idée !

One Of These Days – Pink Floyd (Live At Pompeii 1972)

Je ne pouvais pas décemment attendre plus longtemps pour poster un petit Pink Floyd. Voici donc One Of These Days, en live.
Une basse omniprésente, puissante, entêtante. Un batteur au look d’enfer : le bandana, la moustache et ce superbe papillon psychédélique… Bref, il a la classe quoi ! Ajoutez à cela une réalisation so 70’s dont le kitsch ne finira pas de vous étonner et vous obtenez un cocktail détonant ! Ce n’est clairement pas leur morceau le plus planant mais il dégage une énergie incroyable. Il me donne toujours la pêche !